La Maladie de Lyme est-elle environnementale ?

Dernière mise à jour : 28 nov.

Selon plusieurs études, la maladie de Lyme pourrait bien être d'origine environnementale. Sont notamment mis en cause les éléments suivants :


  • Métaux lourds ( Plombs, Mercure, Aluminium, Nickel, Arsenic ..), nous retrouvons ces toxiques dans les amalgames dentaires que nous avons depuis notre enfance ou même en tant que fœtus car la charge toxique de métaux lourds de la mère se transmet au fœtus. Les amalgames au fur et à mesure du temps s’usent et des relargages de mercure sont déversés dans notre organisme et vont se loger au plus profond des cellules. Mais également dans l’eau du robinet chargé en arsenic ou en bouteille en plomb, dans les pesticides, ainsi que les cosmétiques et les médicaments.

  • Les Toxiques environnementaux : les pesticides présents dans les aliments, les fruits légumes, dans nos terres, dans les OGM

  • Les additifs alimentaires, les conservateurs

  • Les champs électromagnétiques

  • L’aluminium présent dans les vaccins : injecté dès notre plus jeune âge.. le vaccin est une avancée formidable en médecine mais l’aluminium et les adjuvants toxiques sont-ils nécessaire à l’efficacité de celui-ci ?

  • Les Nanoparticules dans les gaz d’échappement, les industries, les pesticides...

  • Les moisissures

Sans tous ces toxiques qui affaiblissent notre système immunitaire et nourrissent les bactéries et virus, ne serions-nous pas capable de nous défendre contre ces bactéries ?

Le Dr Béatrice Milbert le dit bien dans une interview dans Bio infos Santé : « c’est l’arbre qui cache la forêt, c’est à dire que l’on est sur aujourd’hui qu’il n’y a pas que borrélia.

C’est à dire qu’en fait on est plus dans une maladie infectieuse mais plutôt dans une maladie environnementale. En effet, si on cherche les causes on va trouver une baisse du système immunitaire lié a d’autres facteurs comme les problème de métaux lourds, des pesticides, de nanoparticules, etc. Mais il y a aussi les champs électromagnétique qui boostent les bactéries qui étaient enkystées et dormantes et qui sont à nouveau en résurgence et agressives, comme si elles réagissent à notre environnement alors que nous nous ne réagissons pas. »


Sources :

https://youtu.be/KL5Lp1ECN4M

https://youtu.be/OP292wVbnTs (Témoignage de Florence Magniez, maman de 2 enfants atteints de la maladie de Lyme)

Conférence de Judith Albertat du 31 septembre 2017




9 vues0 commentaire